Présentation

Accueil » Le CNPMAI » Présentation

Le Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales, Aromatiques et Industrielles (CNPMAI) est une association loi 1901, sans but lucratif, née en juin 1987. Il est avant tout un outil au service des producteurs, des cueilleurs de plantes, des laboratoires et des industriels. À l’interface du monde des plantes sauvages et de celui des plantes cultivées, sa place au sein de la filière PPAM se trouve tout à fait en amont de la production.

Missions

Le CNPMAI a pour buts de gérer, valoriser et conserver les ressources génétiques des plantes à parfum, médicinales et aromatiques afin de :

– participer à la sauvegarde de notre patrimoine naturel ;

– mettre à la disposition de l’utilisateur un matériel végétal nouveau, amélioré ou simplement bien identifié, toujours adapté à ses besoins ;

– faire découvrir au plus grand nombre toute la richesse de ces plantes utilitaires.

Le Conservatoire est financé à 50 % par les pouvoirs publics (FranceAgriMer, Casdar-iteipmai, DRIEE Île-de-France, Commune de Milly-la-Forêt, Conseil Général de l’Essonne et Conseil Régional d’Île-de-France).

Ses activités de vente de semences et plants, l’exploitation pédagogique et touristique du site, diverses prestations et les cotisations de ses adhérents permettent au CNPMAI d’assurer un autofinancement de 50 % de son budget.

essonne6-franceagrimer1-millylaforet3-iledefrance4-agriculture5-environnement

Pour les activités techniques, le Conservatoire dispose d’un bâtiment spécialisé (salle technique, laboratoire, séchoir, chambre froide…), de serres et tunnels (1000 m²) et de 4 hectares de culture.

Des salles pédagogiques, une boutique, une pépinière de vente et un espace muséographique viennent compléter ces installations.

pépinière Laboratoire conservation-et-recherche

Le Conservatoire compte 10 salariés mais aussi des saisonniers et stagiaires.

Voir l‘organigramme.

Ancien séchoirLa région de Milly-la-Forêt a toujours été réputée en France pour sa culture des plantes médicinales et aromatiques (PAM).

Dans les années 1950, une crise profonde liée à la concurrence des produits de synthèse et aux coûts d’importation pousse la production à se moderniser et à se reconvertir dans de nouvelles plantes : la fameuse « menthe de Milly », l’estragon, le persil, la piloselle… Un centre national d’expérimentation fut créé à Milly en 1954. Il devint en 1980 l’institut technique des plantes médicinales, aromatiques et industrielles (ITEPMAI). En 1986, cet institut décide de regrouper ses activités de recherche agronomique appliquée sur Chemillé, dans le Maine-et-Loire. Sous l’impulsion des professionnels de la filière, les activités de multiplication et de conservation sont, par contre, maintenues à Milly et reprises par une nouvelle structure : le CNPMAI. Le Conservatoire est donc constitué en juin 1987, (association loi 1901), afin de rassembler et de valoriser les ressources génétiques des plantes aromatiques et médicinales, devenant un organisme incontournable de sa filière. Depuis, le Conservatoire a évolué :

  • En 1994, il change de nom et intègre dans ses missions les plantes à parfum et des actions pédagogiques.
  • Ouverture au tourisme en 2002 : valeur pédagogique et patrimoniale des collections.
  • En 15 ans, les ressources végétales s’enrichissent de 400 à 1200 espèces, avec des collections spécialisées ; les surfaces de culture augmentent, passant de 2 à 4 ha de terrain (dont 950 m2 de culture sous tunnel et 290 m² sous serre verre) ; l’effectif passe de 1 poste et demi en 1998 à 7 personnes en 2000.
  • 2001 : le Conservatoire entreprend une vaste restructuration de son site qui s’achève en 2006.