Plantes menacées et cueillette

Accueil » Conservation et Recherche » Plantes menacées et cueillette

Des centaines d’espèces végétales sont encore cueillies dans la nature en France métropolitaine pour les besoins des industries pharmaceutiques, agro-alimentaires, de la parfumerie et de la cosmétique.

Dans la majorité des cas, la plante concernée est assez commune et la cueillette ne pose aucun problème (aubépine, frêne, reine des près…). Cependant, pour quelques espèces rares ou en voie de raréfaction, la cueillette, souvent associée à d’autres facteurs de régression (assèchement des zones humides, urbanisation, abandons de certaines pratiques agricoles, intensification de l’agriculture…), peut mener à des situations préoccupantes (droséra, gratiole, adonis…). Aussi, afin de réduire les risques liés à cette pratique, le conservatoire s’efforce de sensibiliser les personnes directement concernées (cueilleurs, laboratoires, utilisateurs divers, gestionnaires d’espaces…) et développe en parallèle des actions de mise en culture des plantes menacées (arnica, fraxinelle, prêle d’hiver…).

Il recueille et transmet toute information sur la disponibilité des ressources naturelles de ces plantes, sur les protections éventuelles dont elles bénéficient, sur les techniques culturales envisageables, notamment par le biais de publications et met à disposition des producteurs du matériel végétal sous forme de plants et semences.